La robe de flamenco

go to top

La robe de flamenco

Vêtement de flamenco

Kathleen

Si vous connaissez les origines du flamenco, vous saurez qu’il existe un habit spécial et caractéristique de cette danse andalouse : la robe de flamenco !

Nous commencerons par un petit rappel : le flamenco est à la fois une danse, une musique et un chant particulier et très typique du sud de l’Espagne, en Andalousie. Il est dit que le flamenco tient ses origines dans le peuple gitan mais sa création est plus complexe que ça et fait encore débat. Il serait le fruit d’un mélange entre plusieurs cultures : la culture andalouse, la culture juive et la culture arabo-musulmane. Le flamenco est donc une musique ancienne, traditionnelle et très populaire parmi les espagnols. En effet, au-delà des nombreux spectacles existants, l’Université de Séville délivre un master spécialisé sur cet art si particulier d’Andalousie.

Si l’on associe au flamenco les castagnettes, la guitare ou bien même le chant ou la sévérité de la musique, le flamenco est très reconnaissable par les habits traditionnels portés par la chanteuse ou le chanteur de flamenco. Ce trait si typique de la danse fait d’ailleurs l’objet d’une grande popularité dans les magasins touristiques en Andalousie où l’on peut acheter différents objets de flamenco comme les castagnettes, l’éventail et la fameuse robe à pois.

Mai d’où vient ce costume si typique du flamenco ? Les origines de la robe de flamenco remontent au XVIème siècle et viennent de la robe de travail portée par les femmes andalouses qui accompagnaient leur mari au marché. La « bata de faena » (littéralement « robe de travail ») était utilisée par les femmes de paysans. La dite-robe était relativement simple et commode et se terminait par un ou plusieurs volants en bas. La robe était ornementée de bijoux et breloques du style sévillan de l’époque : les femmes portaient alors boucles d’oreilles, bracelets colorés et fleur dans les cheveux. La particularité de la robe est qu’elle était conçue pour accentuer les charmes de la femme : décolleté plongeant en V ou carré selon la mode, tissu moulant près du corps, chignon pour dégager la nuque… les accessoires deviennent indispensables pour égayer le costume comme la fleur dans les cheveux, les breloques et bijoux de couleurs vives, le châle sur les épaules et le peigne.

Le costume peut paraître comme un simple déguisement mais tient toute son importance dans la danse car il met en valeur le corps de la danseuse de flamenco. Il est le seule costume régional qui a suivi la mode au fil des siècles et qui représente l’Andalousie dans toute son esthétique. Connue comme la «  robe espagnole » à l’internationale, la robe flamenco est l’image à la fois d’une sensualité traditionnelle et moderne. D’ailleurs, le milieu de la mode et des grands créateurs s’est intéressé à cet habit comme Yves Saint Laurent ou Armani. Les modèles de robe peuvent être observés au Salon Internacional de la Moda Flamenca qui se déroule à Séville à chaque début d’année. En 2009 par exemple, 1200 modèles ont été présentés.

Photo by Giuliagas

  • Back

Derniers articles étudiants