Drapeau et Hymne Espagnols

go to top

Drapeau et Hymne Espagnols

Le Drapeau Espagnol

Sonia Balamissa

L’histoire du drapeau espagnol suit de près les événements qui ont marqué le pays, car il fut modifié à chaque étape de sa vie politique. Cependant, avant l’adoption du drapeau en 1785, un autre fort symbole fut incorporé à la culture hispanique en 1770: je parle bien sûr de l’hymne espagnol !

Le Drapeau Espagnol

La forme consistant en une bande horizontale dorée entre deux bandes horizontales rouges date de 1785, quand le Roi Charles III choisit d’orner ses bateaux de ce drapeau, afin de les distinguer parmi la flotte des Bourbons. Ce qui est intéressant dans ce drapeau, c’est que chaque élément fait référence à une région. Par exemple, la Castille est représentée par un château, Léon par un lion, Grenade par une grenade, la Navarre par une chaîne dorée… Toutes les régions s’y retrouvent ! La bandera española, le drapeau espagnol, est donc un signe d’unité.

Symbole indétrônable, il est aussi très utilisé durant les manifestations sportives. Si vous allez en Espagne, ne soyez pas surpris de voir des drapeaux accrochés aux balcons, et si vous partez à l’étranger, ne vous inquiétez pas, vous saurez où sont les espagnols… Suivez les drapeaux ! De cette manière, le drapeau représente bien un sentiment d’unité, et si on va plus loin, un sentiment d’identité nationale.

L'Hymne d'Espagne

L’hymne espagnol est le plus vieil hymne national avec celui du Japon. Il est aussi le premier hymne à avoir été officialisé. D’abord utilisé durant les grandes cérémonies de la noblesse espagnole, la mélodie a ensuite été considérée comme un hymne national en 1770 par Charles III, et fut renommé la Marche Royale, la Marcha Real.

Plusieurs ont tenté d’y ajouter des paroles… En vain !

Habitués à entendre une mélodie simple, les politiques n’ont pas jugé nécessaire de l’agrémenter de paroles. De plus, cela aurait été compliqué de jongler entre le castillan, le galicien, le catalan et le valencien, et que tout le monde se sente concerné. Et surtout, sous Franco, les paroles de l’hymne étaient à la gloire du nationalisme espagnol. A la chute de son régime dictatorial, les paroles furent supprimées. Il est donc possible que les espagnols voient en leur hymne sans paroles, une façon supplémentaire de rompre avec les années noires de l’Espagne.

Pour autant, la polémique autour de cet hymne n’est pas terminée car à chaque changement de pouvoir, la question de l’absence de paroles revient sur le devant de la scène. Récemment, la chaîne britannique BBC, en retransmettant le match Espagne/Uruguay, a donné des paroles à l’hymne espagnol, en  ajoutant des sous-titres tels « Ama a la Patria / Pues sabe abrazar / Bajo su cielo azul / Pueblos en libertad », ce qui n’a pas été du goût de tout le monde. C’est la dernière « tentative d’ajout de paroles » en date depuis 2007, quand le Président du comité des Jeux Olympiques, Alejandro Blanco, avait organisé un concours pour choisir les futures paroles de l’hymne national.

Finalement, suite au mécontentement et au refus de beaucoup de personnes à la parution des résultats, le projet est tombé à l’eau. Jusqu’à ce que la BBC s’en empare pour les retransmettre ce fameux 18 juin.

  • Back

Derniers articles étudiants