Carnaval Espagnol

go to top

Carnaval Espagnol

Carnaval en Espagne

laurence

Le carnaval en Espagne a une origine très ancienne, comme le Grec dionysien (Anthestéries) ou les Saturnales romaines. Pendant les fêtes Dionysiaques et Saturnales on réalisait une rupture  temporaire des obligations sociales et des hiérarchies pour faire place au renversement de l'ordre, de la plaisanterie et également à la débauche.

Le Carnaval est une des formes les plus fortes et expressives entre les festivités du passé. Une fête dans laquelle tous les membres de la communauté participaient d'une manière ou d'une autre; tous étaient acteurs et spectateurs dans les rues et sur les places. Il était un moment des costumes grotesques, monstres mythiques, des marionnettes, des chansons fantaisistes répétées, des danses joyeuses, danses rituelles, des processions d’ordre chaotique, flotteurs ornés, de la comédie, de excès.

Le carnaval représentait, par conséquent, un temps de célébration mais surtout symbolique de renouvellement, au cours de laquelle le chaos remplaçait l'ordre établi. Mais, une fois sorti de la période des fêtes, l’ordre réapparait neuf ou remis à neuf et garanti pour un cycle valide jusqu'au Carnaval prochaine. Dans le monde romain, par exemple, la fête en l'honneur de la déesse égyptienne Isis, impliquait la présence de groupes masqués, comme en témoigne l'écrivain Lucius Apulée dans les Métamorphoses (Livre XI).

Le mot carnaval vient du latin carnem latine («éliminer la viande") en référence au banquet qui se faisait le dernier jour du carnaval (Mardi Gras), immédiatement avant la période d'abstinence et le jeûne du Carême.

Le Carnaval est également dans la littérature. Nous pouvons voir quelques morceaux de quelques livres sur le Carnaval. L'un des passages les plus connus est «El libro de buen amor » de Arcipreste de Hita. L’écrivain décrit la lutte entre Monsieur Carnal (Carnaval) et Madame Carême (l'Eglise). Le livre raconte la bataille entre Madame Carême et Monsieur Carnal le mercredi des Cendres. Monsieur Carnal arrive à la bataille avec son armée de bœufs, porcs, chèvres et autres viandes  pour faire face à l'armée ennemie de Madame Carême et sa légion de légumes, poissons et fruits de mer. Tous ces aliments proviennent de la cuisine riche de la péninsule Ibérique. Le premier match se termine par un match nul et les deux adversaires se retirer dans leurs tentes. Monsieur Carnal, décide de faire un banquet somptueux. Sujettes à des excès, le banquet provoque à lui et à son armée une lourdeur énorme et le sommeil. Madame Carême, profitant de la situation et avec peu d'opposition, vient la nuit dans la tente de son ennemi, et le fait prisonnier. Ce même jour, le mercredi des Cendres, Monsieur Carnal doit se confesser et faire pénitence. Pendant ce temps Madame Carême a annoncé sa victoire et appelle les chrétiens paroissiens à participer et réfléchir pendant ce temps de pénitence. Pour 40 jours, Monsieur Carnal semble vraiment repentis de leurs péchés, mais le dimanche des Rameaux, parvient à déjouer son geôlier, Monsieur Jeûne, afin de ramener son armée. Madame Carême, qui ne peut pas contrer la nouvelle armée, décide de s’enfuir à Jérusalem avec leurs plus beaux atours pendant la nuit du Vendredi saint. Le lendemain, Monsieur Carnal, accompagné par Monsieur Charnel Amour, Monsieur Déjeuner et Madame Dîner, entre triomphalement  dans la ville sur une voiture musical.

Un autre exemple c’est la réflexion du journaliste Larra «Le monde entier est masques. C’est Carnaval toute l’année».

On peut citer beaucoup d'autres, comme « La chanson du Carnaval » de Rubén Darío, ou «Le Carnaval» de Becquer. Le Carnaval a toujours été un sujet littéraire.

Malgré les interdictions qui ont été ordonnées par les autorités pendant divers moments historiques, comme l'écrivait aussi Larra, le Carnaval a survécu plus populaire que jamais.

En Espagne, il n'y a pas de longues périodes sans fêtes. Le carnaval espagnol est une fête amical où les participants de tous les âges, même avec peu de ressources, s’amusent. C’est un jeu qui permet d'adopter une identité et un comportement différent plus ouvert, peut-être, que le reste de l'année. Les espagnols se déguisent, en fonction de leurs ressources ou de leur imagination, et sortent pour célébrer quelques jours de folie où rien, ni personne, est comme il semble et vous pouvez être ce que vous avez toujours rêvé être. Le carnaval en Espagne commence habituellement avec une proclamation: discours d'ouverture souvent prononcée par une célébrité locale. Il est célébrée dans les rues avec des défilés, des concours de costumes, théâtre de rue… Pendant plusieurs jours, selon le ville. Ils ont leur point culminant dans le Mardi Gras, le dernier jour, qui marque le début du Carême, le période d’abstinence et de privations, pendant lequel on ne peut pas manger de la viande.

En conclusion, les endroits où vous pouvez passer un carnaval de plaisir, de folie et où vous pouvez échapper à la réalité sont les suivants: Las Palmas, Santa Cruz de Tenerife, Cadix, Tarragone, Badajoz, Ciudad Real, Viana do Bolo et Velilla de la Reina. 

  • Back

Derniers articles étudiants