Semana Santa en Espagne

go to top

Semana Santa en Espagne

Cortège à Séville

Florent Dechambre

La Semaine Sainte en Espagne est une célébration religieuse très populaire qui se tient chaque année dans la plupart des villes et villages du pays.

  • Une tradition vieille de plusieurs siècles.
  • La Semaine Sainte à Séville, l’une des célébrations religieuses les plus célèbres d’Espagne.
  • Des processions costumées.

La Semaine Sainte est une tradition catholique dont les origines remontent au Moyen-âge. Elle débute le Dimanche des Rameaux et s’achève une semaine plus tard, lors du dimanche de Pâques. Durant une semaine, des confréries religieuses parfois vieilles de plusieurs siècles vont se relayer pour réaliser de longues processions dans les rues de leur ville.

Ces processions, dont l’origine remonte au moyen âge, sont réalisées dans le but de commémorer le chemin de croix réalisé par Jésus Christ. À l’époque les fidèles réalisaient ces processions pour expier leurs péchés. Aujourd’hui ces marches sont devenues de véritables défilés folkloriques et créent une forte affluence de touristes. Mais cela n’empêche pas les membres des confréries de continuer à les réaliser dans un but purement spirituel.

La Semaine Sainte en Andalousie

La Semaine Sainte en Andalousie est un des évènements les plus importants de l’année. C’est surement à Séville que les défilés sont les plus impressionnants. Pendant 8 jours près de 60 confréries sortent en procession dans les rues et se rendent à la cathédrale Notre-Dame du siège de Séville. Une foule importante de sévillans, de touristes étrangers, d’espagnols, de croyants et de non croyants se presse alors pour admirer leur passage.

Durant ces processions, les participants portent d’étranges robes longues et ornent leurs têtes de coiffes coniques appelées « capirotes » qui rappellent les tenues portées par les membres d’un célèbre mouvement xénophobe américain du siècle dernier. Mais si ce mouvement s’était bien inspiré des capirotes espagnoles, la comparaison s’arrête là, car ici c’est dans un souci d’humilité que les catholiques se masquent le visage.

Le long du chemin, chaque confrérie transporte une statue montée sur un « Paso ». Ce nom vient du fait qu’à l’époque le peuple était analphabète. Pendant la semaine sainte on illustrait donc les passages de la passion au moyen de ces sculptures. Les autels sont richement ornés de dorures et de décorations en tout genre. Les statues en bois quant à elles sont souvent de véritables œuvres d’art. Certaines ont d’ailleurs été réalisées par des grands maîtres du baroque espagnol.

  • Back

Derniers articles étudiants