La Presse Espagnole

go to top

La Presse Espagnole

La presse en Espagne

Edyta Pukocz

La presse écrite et les médias espagnols sont des moyens de communication importants qui permettent à la population en Espagne d’être informée sur l’actualité du pays et du monde entier.

Quand on parle de la presse d’un pays, on désigne le plus souvent la presse « écrite », c'est-à-dire, les journaux (quotidiens, hebdomadaires, mensuels, bimensuels, annuels…etc.) qui diffusent l’information au sein d’un État. Mais la presse est aussi un terme générale qui fait référence aux médias (télévision, radio…etc.). Ces institutions de communications sont importantes car elles sont le reflet de la liberté d’expression d’un pays, un des droits fondamentaux de l’être humain.

De nos jours, les journaux espagnols sont nombreux : nationaux ou régionaux, la presse générale ou même sportive est très dynamique dans tous le pays. À la télévision, plusieurs chaînes d’informations diffusent l’actualité le matin, entre midi et deux et le soir. Enfin la radio, installée en 1923 en Espagne, est aussi très écoutée des espagnols. Cependant les médias espagnols n’ont pas toujours connu une grande liberté. Durant la dictature du général Francisco Franco, la presse espagnole était sous tutelle de l’État et avait peu de contacts avec l’extérieur.

En effet, c’est après la Guerre Civile espagnole et l’arrivée de Francisco Franco au pouvoir que la presse espagnole subit de grosses restrictions de libertés. L’agence EFE a été créée en 1939 par le général lui-même grâce à la fusion de 2 autres agences, la « Faro y Febus » et l’agence FABRA. Elle a permit à ce que la presse mondiale ne puisse pas intervenir sur le marché de la presse espagnole. En dehors de cette agence, les journalistes en général étaient strictement contrôlés par l’État franquiste. Des amendes ou la fermeture forcée de journaux espagnols ont favorisé l’autocensure à l’époque.  Peu à peu, dans les années 60 et jusqu’à la mort de Franco en 1975, la presse générale espagnole va acquérir plus de libertés pour devenir ensuite ce qu’elle est aujourd’hui après la Transition démocratique : une presse active et libre d’expression.

Aujourd’hui, la presse espagnole a une renommée internationale grâce à ses journaux connus dans le monde entier. Qui n’a jamais entendu parler du quotidien « El País » (le Pays) ? Créé en 1976 après la mort de Franco, « El País » a été construit sur le modèle du grand quotidien français « Le Monde ». On dit qu’aujourd’hui même, ses lecteurs s’élèveraient au nombre de 2 000 000 ! Son siège social et ses bureaux de rédaction se situent à Madrid et chaque jour, « El País » est tiré à presque 400 000 exemplaires ! C’est le journal espagnol de tendance socialiste le plus lu en Espagne. Il fait partie du groupe de presse « Prisa », créé la même année, en 1976. Le deuxième quotidien national d’Espagne est « El Mundo » (Le Monde), un journal espagnol créé en 1989, plus à tendance centre-droite. Ses tirages s’élèvent à quelques 300 000 exemplaires. On retrouve d’autres journaux de presse générale à niveau national comme ABC, « La Razón », « 20 minutos »…etc. Chaque région espagnole a aussi sa propre presse écrite : on peut citer « La Vanguardia » pour la Catalogne par exemple.

Il existe d’autres types de presse telle la presse espagnole sportive. « Marca » est considéré comme le journal espagnol sportif le plus lu dans toute la péninsule ibérique. Son site Internet dépasse en nombre de visite n’importe quels autres sites d’informations. Il se décline aussi en radio et en télévision (MARCA TV).

Pour les autres médias espagnols tels que la radio et la télévision, la grand et fameux groupe national espagnol « RTVE » gère la diffusion de chaînes d’informations et de radios diverses (informations, musique classique, musique pop…etc.) afin de donner le meilleur de l’information ou divertir les espagnols.

  • Back

Derniers articles étudiants