La Guerre de Succession d'Espagne

go to top

La Guerre de Succession d'Espagne

La Guerre de Succession d'Espagne

Laura

Après le décès de son roi Charles II de Habsbourg en 1700, l’Espagne est confrontée à un problème important qui affectera également l’histoire de l’Europe. Sa mort va entraîner la fameuse Guerre de Succession d’Espagne, s’étendant de 1701 à 1714. Malgré ses deux mariages, Charles II n’a pas eu d’enfants, ce qui va poser problème pour l’héritage de son trône. Qui va donc prendre la place de Charles II et devenir souverain de l’Espagne ?

Ses parents les plus proches étant Louis XIV, roi de France, et Léopold Ier, roi du Saint Empire Romain-Germanique, seraient les deux seuls prétendants au trône espagnol. Avant sa mort, de 1698 à 1700, des négociations ont été faites entre ces deux prétendants pour en venir à la conclusion que l’Espagne et ses colonies seraient partagées entre la France et le Saint Empire-Romain Germanique. Cependant, avant de mourir, en novembre 1700, Charles II écrit un testament allant changer l’histoire d’Espagne : il légua tous les territoires espagnols au petit-fils de Louis XIV, qui accepta de prendre la relève. Son petit-fils fut nommé roi d’Espagne en janvier 1701 et devient Philippe V.

Voyant un fort rapprochement entre la France et l’Espagne à cause de réformes françaises, le Saint Empire-Romain Germanique décida en septembre 1701 de former une coalition et de créer « La Grande Alliance de la Haye » avec l’Angleterre, le Portugal, les Pays-Bas, le Brandebourg (une région de l’actuelle Allemagne) et le Piémont (une région de l’actuelle Italie). La France et l’Espagne, quant à elles, signèrent un accord avec certains princes de la Bavière et de Cologne. Ce fut de début de la Guerre de Succession !

Les batailles de la Guerre de Succession commencèrent en Italie après que Léopold 1er, du côté de la Coalition, envoie ses troupes pour prendre le contrôle des possessions espagnoles. Les affrontements continuèrent en Allemagne à partir d’octobre 1702 et jusqu’en août 1704, où la France sera sévèrement battue et où elle perdra 25 000 soldats, tués ou emprisonnés. Retour en Italie : la France décide de reprendre le combat en Italie, un combat qui sera violent mais où elle et ses alliés vont vaincre les coalisés. Les combats continuent en mai 1706 et la Grande Alliance de la Haye décide cette fois d’attaquer les Pays-Bas espagnols où les troupes françaises se font battre et perdent 20 000 soldats. Ils perdent donc une partie des Pays-Bas espagnols, mais, en 1708, Louis XIV décide de tenter de la reconquérir avec cette fois-ci une armée de 100 000 soldats dirigée par deux maréchaux. Cependant, le manque d’expérience du jeune maréchal Louis de Bourgogne va porter préjudice à la France qui va perdre la bataille en fin 1708 contre les coalisés et perdre ses derniers territoires flamands.

Nous sommes à présent en 1709 et deux problèmes surgissent : l’économie française commence connaît une baisse et l’opinion publique est de plus en plus en faveur de la paix. On observe un rapprochement de la part de Louis XIV vers la Grande Alliance et une tentative de négociation. Cependant, le seul moyen d’obtenir la paix était de donner le trône d’Espagne au petit-fils de Léopold Ier, Charles. Pour Louis XIV cette solution était impensable et décida d’abandonner les négociations avec Léopold Ier. L’affrontement reprend donc en Flandres : les coalisés sont décidés á sauver leurs territoires gagnés et à faire changer d’avis Louis XIV, qui lui est également déterminé à récupérer ses territoires perdus. Malgré leur armée moins nombreuse, la France arrive à faire reculer les coalisés et à les vaincre !

D’autres problèmes surgissent du côté de l’Espagne : elle est décomposée en deux parties, l’Espagne des Bourbons, sous le contrôle de Philippe V et l’Espagne des Habsbourg, formée par la région d’Aragon, contrôlée par le petit-fils de Léopold Ier, Charles. Une série de problèmes commença à ce moment : en 1704, pour soutenir Charles, les anglais envahirent Gibraltar et entre 1707 et 1710, Philippe V connu une série de défaites, jusqu’à perdre la possession de la capitale espagnole en septembre 1710. Louis XIV décida donc de lui venir en aide en lui envoyant des hommes et grâce à cette aide, Philippe V récupéra la capitale. Les affrontements continuèrent jusqu’en 1713 en Flandres, dans le nord de la France et aux Pays-Bas espagnols.

En  avril 1713, la France et l’Angleterre trouvent finalement un terrain d’entente et signent un traité de paix. L’Espagne et l’Angleterre font de même en juillet 1713. Selon ces deux traités, appelés Traité d’Utrecht, la Grande Alliance gagna, les territoires espagnols seront donc divisés entre l’Autriche, le Duché de Savoie et l’Angleterre et Philippe restera Roi d’Espagne. La prise de Barcelone par Philippe V en septembre 1714 fut l’événement mettant réellement fin à cette Guerre de Succession, après 13 longues années de guerre, affectant à la fois l'histoire de l'Espagne et l'histoire de l'Europe.

  • Back

Derniers articles étudiants